Le judo est un sport de combat qui se pratique également sous forme de compétition. Tout au long de l’année, des tournois de judo sont organisés à travers la Suisse. De nombreuses offres, qui s’adressent des jeunes judokas jusqu’aux qu’aux vétérans, sont publiées dans l’agenda officiel de la fédération. Les possibilités varient de tournois organisés par des clubs à des championnats cantonaux, nationaux ou internationaux et à des tournois de Ranking jusqu’aux championnats suisses individuels. 

 

Judo de combat – comment ça fonctionne? 

Situation initiale:

Deux Judokas de même sexe, âge et catégorie de poids se font face sur les tatamis. L’arbitre dirige et évalue le combat, ses décisions doivent être respectées par tous les judokas. 

Un combat de judo représente une compétition sportive véhiculant/appliquant des valeurs telles que respect, courage, esprit de camaraderie, politesse et bien d’autres encore. Un combat entre deux judokas se déroule toujours sous les prémisses être ensemble et non l’un contre l’autre.

Déroulement:

Selon la tradition, les combattants se saluent au signal de l’arbitre pour montrer qu'ils font preuve de loyauté et de respect. Ils commencent à combattre lorsque l’arbitre prononce « Hajime ». Les deux judokas tentent alors de mettre à terre (sur le dos) leur adversaire au moyen de technique de projection. Les techniques sont évaluées selon le grade et la manière dont elles sont exécutées:

  • ippon = point le plus élevé/point complet (= victoire) – projections parfaites

  • waza-ari = demi- point (petite valeur technique) –  projections pas parfaits

  • 2x waza-ari = ippon (= victoire)

Si le combat se poursuit au sol, les combats tentent au moyen de techniques d’immobilisation de remporter le combat. Dès U18,  les techniques d’étranglement et de luxation sont autorisées.

Au signal « Mate », le combat est interrompu. Les judokas reprennent se repositionnent et attendent le signal « Hajime » pour reprendre le combat.

Pour toute passivité ou action non autorisées, l’arbitre peut sanctionner le combattant avec Shido (= pénalité). Pendant le temps réglementaire, seulement les valeurs techniques décident de la victoire ou la défaite. Trois Shidos équivalent à une victoire pour l’adversaire.


Sanctions

L’arbitre peut sanctionner la passivité ou des actions interdites par shido (= pénalité).

  • 3x shido = hansokumake = victoire pour l‘adversaire


Égalité de points ? → « Golden-Score » !

En cas d’égalité des valeurs techniques à la fin du temps réglementaire, le combat continue au « Golden Score » :

La victoire dans le « golden score » est accordée après la première valeur technique – donc « waza ari » ou « ippon » – ou après une disqualification par « hansokumake ».


Fin du combat

Tout comme en début de combat, les combattants se saluent à la fin du temps réglementaire du combat (ou après une fin prématurée ou après le « golden score »), aussi ici afin de véhiculer respect, camaraderie et plaisir.


Tournois de judo individuels FSJ 

  • La FSJ soutient les clubs dans l’organisation des tournois de Ranking officiels et publie le classement Ranking. 
  • La FSJ organise et planifie le Championnat suisse annuel des catégories U18 / U21 / Elite / Master Ü30
  • La FSJ organise le Swiss Judo Open en collaboration avec les clubs concernés 
  • la FSJ soutient chaque année plus tournois