Ju-Jitsu, - A. Erni / B. Baltisberger

CM ju-jitsu : trois fois du bronze !

image

Une petite équipe, mais des grands succès : l’équipe nationale de ju-jitsu a décroché trois mé-dailles au CM à Malmö (SWE)

image
De l’esprit d’équipe : l’équipe suisse de ju-jitsu en a fait la démonstration parfaite.

Le « Swiss Ju-Jitsu Team » rentre avec des grands succès de ce championnat du monde de la ville suédoise Malmö. Dans quatre catégories, les athlètes sont trois fois parvenus à décrocher du bronze. Tandis que dans le Duo System la performance a été forte comme d’habitude, il est d’autant plus réjouissant de voir que les succès au Fighting System deviennent lentement mais sûrement aussi habituels. Au combat au sol, normalement aussi une discipline dans laquelle les suisses réussissent régulièrement, aucune place au podium a été remportée.

Premier jour : du bronze pour Nicolas Baez et « Schokl »

Nicolas Baez (Fighting -85kg) remporte de manière sensationnelle la médaille de bronze parmi des participant très forts. Pour l’athlète de 26 ans, c’est la première place sur un podium de CM de sa carrière. Nicolas a démarré la journée de manière souveraine avec trois Full-Ippons (décision prématuré), ensuite il a affronté le héros local et futur vainqueur en demi-finale – qui s’est malheureusement terminé en faveur du Suédois. Mais l’engagement de l’athlète suisse a finalement été récompensé avec une médaille de bronze.

Deuxième jour : du bronze pour Julian Schmid

Julian Schmid (Fighting -62kg) a réussi à sa première CM de l’élite : il s’est battu à travers le tableau et a essuyé une courte défaite en demi-finale contre son adversaire belge. Au combat pour la troisième place, il a affronté l’Ukrainien. N’ayant rien à perdre, il a arraché de manière sensationnelle la médaille de bronze.

En Ne waza, c’était Daniel De Madalena qui a mis pied sur les tatmis pour la Suisse chez les -85kg. Malheureusement, il a perdu le combat initial et a été renvoyé au repêchage. Là, il a remporté les trois combats suivants avant d’essuyer une défaite contre l’Israélien. Ainsi, Daniel n’a pas répondu à ses attentes et ses objectifs qu’il s’était fixé.

« En gros, nous pouvons être contents d’un week-end réussi. Gagner trois fois du bronze avec trois athlètes et un Duo Team, c’est un résultat très positif », résume le coach Alexandra Erni.