Budo, - A. Santschi / B. Baltisberger

Nippon Bern a donné un aperçu du monde de budo

image

Au cadre de l’exposition spéciale pour des arts martiaux japonais, le Nippon Bern a ouvert ses portes à des spectateurs intéressés.

image

Avec une exposition spéciale au centre d’information et de culture japonais à Berne, l’ambassade japonaise a offert un aperçu du « Budo – les arts martiaux japonais » compte tenu des Jeux olympiques 2020 à Tokyo. L’histoire et la philosophie de ces disciplines uniques en leur genre étaient au centre de l’attention, non seulement au Japon, mais encore en Suisse. Au stand de la Fédération suisse de Judo & Ju-jitsu FSJ, on pouvait entre autres aussi contempler la première médaille olympique de judo de Eric Hänni (argent à Tokyo 1964)

Sur les tatamis chez Nippon Bern

Un programme varié a permis aux intéressés de se s’informer à fond sur certains aspects et de s’essayer même soi-même au judo, ju-jitsu, karate et aikido dans trois dojos. Le premier arrêt sur le tour, guidé d’un représentant du centre d’information et de culture, était le Nippon Bern. Avec l’invité d’honneur Eric Hänni, le directeur du dojo Andreas Santschi, a aussi accueilli Hilde et Kurt Gerber. Ces derniers avaient repris le Nippon Bern dans les années 70 et en ont contribué à ce que le club ait grandi, avant de fonder « Budo-Sport Bern », de développer la marque HIKU, connu maintenant dans le monde entier, et de soutenir la FSJ pendant des années en tant que sponsors généreux. LA FSJ a honoré l’événement de la présence de Linus Bruhin, vice-président, et Samuel Knoepfel, directeur général.

Des jeunes judokas ont ensuite montré, lors de présentations impressionnantes, quoi et comment ils s’entraînent. Un groupe de ju-jitsukas jeunes et plus âgés ont fait de même dans leur discipline. L’enthousiasme s’empara du publique. Après les présentations, jeunes et vieux se sont ébattu sur les tapis et beaucoup d’entre eux ont fait leurs premières expériences en judo et ju-jitsu à l’aide d’un soutien compétent. Une joyeuse ambiance s’empara de la salle, empreinte de confiance et de respect.

Source et plus de photos : Nippon Bern / A. Santschi