Stage en Mongolie – 29.05 au 18.06.2016


Florian Girardoz: «Ce fut une expérience vraiment unique et incroyable»

Florian Girardoz nous raconte de ses expérience en mongolie...

« Le stage s’est fait en deux parties, puisque les dix premiers jours nous nous sommes entraînés au centre national d’Ulaanbaatar, avant de suivre les meilleurs judoka mongols dans leur stage d’été au milieu des steppes.

Il fut difficile de s’acclimater les premiers jours, et nous avons tous souffert lors des premiers entraînements, notamment en raison du décalage, de l’altitude, ainsi que du style des randori, bien plus physiques qu’en Suisse. En plus des entraînements entre nous (musculation, condition, technique), nous avons suivi tous les « entraînements randori » possible avec les mongols. Si au début on était un peu perdu puisqu’on ne comprenait pas bien ce qu’il fallait faire, on s’est vite aperçu que les entraînements suivaient tous le même schéma : échauffement, uchi-komi, 5x3 ou 8x3 randori ne-waza, 6x5 ou 8x5 randori tachi-waza.

« La fédération mongole de judo a organisé pour nous une journée à la découverte des steppes et de la grande statue érigée en l’honneur de Genghis Khan »

Le centre national, même s’il n’est pas des plus récent, offre 6 surfaces de combat de 8m sur 8m, permettant d’accueillir de nombreux judoka, entre 6 et 8 par catégorie de poids. Leur judo est beaucoup influencé par leur sport national, la lutte mongole, et il vaut mieux ne pas les laisser trop s’approcher pour éviter les corps-à-corps.

Leur système d’entraînement est bien différent du nôtre, puisqu’il n’y a pas de véritable structure ou d’encadrement. Il y a des horaires fixes d’entraînement pour chaque tranche d’âge, mais le centre est ouvert toute la journée. Ainsi, de nombreux judoka viennent quand ils le souhaitent ou restent de longs moments après leur entraînement, que ce soit pour parfaire leur technique entre eux ou améliorer leur physique, notamment par de longues montées de cordes.

Le mercredi 8 nous avons quitté Ulaanbaatar pour nous rendre dans un complexe sportif où les médaillés juniors et seniors du championnat national ainsi que l’équipe olympique effectuent chaque année leur stage d’été. Jusqu’au vendredi, il n’y a pas eu de randori, puisqu’il n’y avait pas de tatami ; on s’est alors entraîné entre nous, en short et veste de judogi, dans la salle de gym où auraient lieu les prochains entraînements.

« Cette deuxième partie du stage fut bien plus éprouvante que la première, car la charge de travail était plus conséquente. »

Par la suite, le programme était de 3 entraînements par jour. A 7.00, il pouvait s’agir d’un simple footing de décrassage suivi de quelques exercices légers et de stretching, mais il pouvait aussi prendre la forme d’une course dans la montagne d’environ 40 minutes, dont la première montée suffisait à donner des cauchemars chaque nuit à toute l’équipe. A 11.00 et 16.00 il y avait soit deux entraînements randori, soit un entraînement randori et un entraînement de musculation ou de course à pied (10 ou 15km).

Cette deuxième partie du stage fut bien plus éprouvante que la première, car la charge de travail était plus conséquente. Mais à l’inverse, les entraînements randori se passaient de mieux en mieux puisqu’au fur et à mesure des entraînements on posait de plus en plus de problème à nos adversaire, en ne leur laissant pas la possibilité de s’approcher en imposant notre kumi kata.

Outre les sessions d’entraînement, il était aussi intéressant de découvrir une nouvelle culture, et de parler avec des gens fiers de leurs traditions et ravis de les partager avec nous. Le premier dimanche, lorsque nous étions encore à Ulaanbaatar, la fédération mongole de judo a organisé pour nous une journée à la découverte des steppes et de la grande statue érigée en l’honneur de Genghis Khan, et une guide nous a donné de nombreuses informations sur son pays et sa culture. On a aussi passé un moment avec une famille vivant dans les

steppes, qui nous a invité à entrer dans leur yourte pour boire un bol de thé mongol.

 

Le second dimanche, les judoka mongols ont tué de manière traditionnelle un mouton et unechèvre en notre honneur. Nous avons alors pu boire le sang de la chèvre et manger le foie cru du mouton, avant de manger des parties un peu particulière de ces animaux au repas de midi, comme la mâchoire, les pattes, les intestins ou encore le cœur. De plus, lors de la deuxième partie du stage, nous avons dormi à la mode mongole, puisque nous avons passé nos nuits dans des yourtes, et non plus dans des chambres d’hôtel. C’était vraiment incroyable d’être dépaysé à ce point, au milieu de steppes.

 

 

En bref, ce fut une expérience vraiment unique et incroyable pour nous tous, que ce soit sur le plan sportif, culturel ou humain. » – Florian Girardoz

 

 

 

Autres nouvelles...

Intro image
U21

U21 : le bronze pour Binta Ndiaye aux CM !

La judokate Binta Ndiaye remporte la médaille de bronze aux Championnats du monde juniors.


Intro image
CM U21

CM U21 : 5ème place pour Aurélien Bonferroni

Le judoka Aurélien Bonferroni a réalisé un tournoi exceptionnel lors des Championnats du monde juniors à Guayaquil (ECU) et termine au pied du podium, à la 5ème place.


Intro image
U21

Championnats du Monde U21 à Guayaquil (ECU)

Du 10 au 14 août, auront lieu les championnats du monde des moins de 21 ans en Équateur. Binta Ndiaye et Aurélien Bonferroni y représenteront la Suisse.


Intro image
Interview

Entretien avec le Directeur Hanspeter Trüb

Dès le 1er août, Hanspeter Trüb prendra officiellement ses fonctions de nouveau Directeur de la FSJ. Dans cet entretien, il parle de ses tâches et de ses objectifs au sein de la Fédération ainsi que de ses progrès personnels en Judo & Ju-Jitsu.


Intro image
EC Winterthur

Retour sur la Coupe d'Europe de Winterthur [vidéo]

Rétrospective vidéo de la Coupe d'Europe suisse : découvre les moments forts de la compétition à Winterthur !


Intro image
Sport de performance

U21 : sélection pour les CE et CM

Le comité de sélection du Sport de Performance a sélectionné deux athlètes pour les Championnats du Monde U21 qui se dérouleront à Guayaquil en Equateur du 10 au 13 août 2022 et quatre athlètes pour les Championnats d'Europe U21 qui se dérouleront à Prague, en République Tchèque du 15 au 18 septembre 2022.


Intro image
Workshop

Séminaire «Judo Manager»

Le 21 août aura lieu un séminaire autour du nouveau logiciel du «Judo Manager». Il reste encore quelques places. 


Intro image
World Games

Succès de l'équipe suisse de ju-jitsu aux world games

Le duo Mixed Team Jokl / Schönenberger remporte une médaille de bronze bien méritée aux World Games 2022. Sina Staub montre qu'elle mérite de faire partie de l'élite mondiale dans sa catégorie.


Intro image
GP Zagreb

Zagreb: Médailles de bronze pour Kocher et Eich

Lors du Grand Prix de Zagreb (CRO), les judokas suisses Fabienne Kocher (-52kg) et Daniel Eich (-100kg) remportent chacun une médaille de bronze.


Intro image
EC Winterthur

Coupe d'Europe réussie à Winterthur

Baptême du feu réussi : pour la première fois, la Coupe d'Europe a eu lieu à l'Axa Arena de Winterthur. Les judokas suisses ont réussi à décrocher quatre fois le bronze.