CM, - Benar Baltisberger

CM : Tschopp arrêté en huitième de finale

image

C’était un premier engagement difficile de l’équipe suisse aux championnats du monde. Evelyne Tshcopp a échoué juste avant le top 7.

image
La judoka Evelyne Tschopp en action. | FSJ /archives

→ détails de l’événement

57 athlètes se sont présentées en compétition dans la catégorie -52kg le deuxième jour du CM de judo à Tokyo. Fabienne Kocher et Evelyne Tschopp figuraient aussi parmi les participants et étaient les premières combattantes représentant le drapeau helvétique. Mais l’entrée dans la compétition était ardue.


Arrêt en huitième de finale pour Evelyne Tschopp

Evelyne Tschopp, qui vient de se remettre d’une blessure, a manqué d’un combat gagné la place parmi les meilleures 7. Après un tour libre, qu’elle s’était méritée grâce à sa position dans le classement mondial en tant que tête de série n° 7, elle a affronté l’Espagnol Estrella Lopez Sheriff au premier combat. Le bilan des années passés était négatif pour la Suissesse, vu que le seul duel au Grand Slam à Düsseldorf 2018, auquel les deux se sont rencontrées, a été remporté par l’Espagnole. Il était d’autant plus important pour Evelyne de s’imposer dans ce duel – après tout, elle avait réussi entre-temps à se placer devant Lopez Sheriff dans le classement mondial.
Le début était enfin une réussite. Après la moitié de temps de combat, la Suissesse a réussi un harai-goshi gaucher, qui a été approuvé avec un waza-ari par l’arbitre. Ensuite, Evelyne a su garder l’avantage jusqu’à la fin du temps et a enfin salué en tant que vainqueur.
Avec l’ambitieuse Chelsey Giles (GBR), la huitième de finale s’est avérée être un vrai défi. Depuis 2018, la jeune Britannique montre des prestations très forts sur le plus haut niveau international. Dernièrement, elle a décroché du bronze aux European Games à Minsk (BLR). Malgré une phase initiale résolu, Evelyne s’est laissée surprendre assez tôt par la capacité de s’imposer de son adversaire. Le combat a fini après une attaque sur koshi-guruma achevée au sol avec une technique d’immobilisation. Étant donné qu’Evelyne a dû se retirer de la compétition avant le quart de finale, il n’y avait pas de repêchage.

« Je n’avais aucun problème avec mon pied, j’ai démarrée de manière conséquente dans le premier combat et j’ai en général réussi à garder ma ligne. Au deuxième combat contre Giles (GBR), j’ai de nouveau fait la même faute qui a été sanctionnée tout de suite. C’est décevant de devoir se retirer de la compétition ainsi, vu que je me sentais tellement bien. », résume Evelyne Tschopp après son engagement.

 

Déjà-vu pour Fabienne Kocher

Fabienne Kocher aussi a déjà ressenti les implications du haut niveau de performance au premier tour contre la Canadienne Ecaterina Guica. Qui se souvient du CM 2018 aurait remarqué des parallèles intéressantes – malheureusement avec une fin décevante pour Fabienne dans ce cas. Il y a un an au CM à Baku que la première adversaire de Fabienne s’appelait aussi Ecaterina Guica. Dans l’« épreuve qui ouvre des perspectives » – c’est ainsi qu’on avait nommé le duel à l’époque – Fabienne s’était imposé avec succès avec un sankaku-gatame au sol. En 2019, elle a malheureusement échoué à l’épreuve. Le scénario était le contraire, cette fois-ci – Ecaterina Guica a entamé le sankaku après une transition debout-sol et a achevé l’action avec succès. Le sport écrit des histoires intéressantes, même si nous aurions préféré lire d’un succès renouvelé de Fabienne. Quelquefois, il faut l’accepter. Les histoires continueront.

« Aujourd'hui nous sommes déçus car nous attendions clairement plus de nos deux 52kg. Evelyne a tout de même démontré au cours de son premier combat qu'elle a pleinement récupéré de son opération. Ave deux tours passés (1 bye), elle marque également des points importants dans la course olympique. Malheureusement Fabienne est sortie rapidement du tournoi contre une adversaire qu'elle avait battue l'année passée à ces mêmes championnats », résume le chef sport de performance Dominique HIschier.


Vidéo: Evelyne Tschopp vs. Lopez Sheriff (ESP)


 

Dernières nouvelles

Orlik après le CE : « Nous en tirons les leçons. »

Le cadre national de l’U21 n’a pas fait un exploit au CE. Il s’agit maintenant de se concentrer sur ...

Jour national d’entraînement à Avenches

Les judokas de la relève des catégories U15 et U18 ont passé une journé réussi au Dojo du JC ...


 

#swissjudo

 

Autres nouvelles

Intro image
U21

Orlik après le CE : « Nous en tirons les leçons. »

Le cadre national de l’U21 n’a pas fait un exploit au CE. Il s’agit maintenant de se concentrer sur les prochains championnats du monde, explique le Coach Flavio Orlik.


Intro image
U15 / U18

Jour national d’entraînement à Avenches

Les judokas de la relève des catégories U15 et U18 ont passé une journé réussi au Dojo du JC Avenches.


Intro image
Cool & Clean

Concours « Un sport sans fumée »

Le sport et le tabac ne font pas bon ménage. Participez au concours « Un sport sans fumée » en équipe et avec un peu de chance, vous gagnerez CHF 1000.- en espèces.


Intro image
EC Bratislava

Trois fois du bronze à Bratislava (SVK)

Carina Hildbrand, Larissa Csatari et Timo Alleman gagnent une médaille de bronze à la coupe d’Europe à Bratislava.


Intro image
Ranking

Photos et résultats du « Ranking Weinfelden »

Le week-end passé, le tournoi de tradition de Weinfelden a eu lieu.


Intro image
Vétérans

Vétérans : de l’or pour Gilbert Pantillon à Follonica (ITA)

Trois judokas suisses des vétérans ont participé le samedi, 7 septembre, au tournoi international à Follonica.


Intro image
CSI

Informations préliminaires concernant le CSI

Les championnats suisses individuels auront lieu le 16 et 17 novembre à Macolin. Au préalable, il faut tenir compte des informations suivantes.


Intro image
Sport de performance

Le chef du sport de performance communique (septembre 2019)

Le chef du Sport de Performance, Dominique Hischier, informe sur l'engagement d'un nouveau coach à la NLZ Academy ainsi que sur l'ouverture du CNP Ouest Suisse.