JO, - Benar Baltisberger

Fabienne et Nils : prêt*e*s pour Tokyo

image

Les Jeux Olympiques se dérouleront du 24 au 31 juillet à Tokyo. Les judoka*te*s suisses sont confrontés au plus grand événement de leur carrière sportive.

image

En route pour de nouvelles aventures, en route pour Tokyo ! Les deux athlètes suisses, Fabienne Kocher et Nils Stump, sont prêts pour la plus grande fête sportive du monde, dont ils rêvent depuis le début de leur carrière de judoka*te. «C'est un sentiment unique», admet Nils, «je suis vraiment impatient de prendre part à la compétition». De même, le rêve est devenu réalité pour Fabienne : “ça a toujours été mon objectif, j'ai tout donné pour ça».

Même si les circonstances d'une saison inhabituelle l'ont parfois emporté, ces Jeux n'en resteront pas moins l'élan unique de nos deux athlètes qui ont combattu et gagné leur ticket pour rejoindre la patrie du Judo.


De grands succès plein les bagages

L'équipe suisse peut se rendre à Tokyo avec une grande confiance en elle. Ceci grâce aux succès récents de cette année : Nils a remporté le bronze aux Championnats européens grâce à une performance remarquable. Fabienne a également remporté le bronze aux Championnats du monde - ce qui fut pour le moins décisif pour sa qualification olympique. «J'ai eu l’occasion d’assimiler le succès», raconte l'athlète, «nous avons eu le temps d'analyser à nouveau les combats.» Un véritable coup de pouce de motivation pour l’événement à venir. «Cette médaille me donne assurément beaucoup de force, que je peux prendre avec moi pour les derniers préparatifs et pour les Jeux.»


La qualification seule ne suffit pas

Il n’est pas question de se limiter à un déplacement de courtoisie. Fabienne et Nils ont plus en tête, car le rêve ne s'arrête pas à la simple qualification. Fabienne est déterminée : «Bien sûr, le rêve n'est pas seulement de se qualifier, mais aussi de gagner une médaille. J'y croirai jusqu'à la fin et je me battrai en conséquence». Pour l'un comme pour l'autre, une chose est sûre : ils veulent présenter leur meilleur Judo le jour de la compétition. « Je pense que si je peux faire ça, alors «sky is the limit» comme on dit. Dans un bon jour, tout est possible et je peux battre n'importe quel adversaire», assure Nils.


Domination japonaise

Une concurrence en sommeil ? Certainement pas. Les deux catégories -52kg et -73kg montrent une incroyable densité de puissance des athlètes. « La catégorie des -73kg est très vaste et il y a beaucoup de combattants aguerris », explique Nils. Une fois encore, le pays hôte, le Japon, domine nettement. «De l'extérieur, le Japonais Shohei Ono est probablement le favori - il est invaincu depuis un certain temps et c'est un judoka exceptionnel», analyse l’athlète de 24 ans. La Japonaise Uta Abe est également l'une des concurrentes les plus coriaces dans la catégorie de poids de Fabienne. Amandine Buchard (FRA) et Majlinda Kelmendi (KOS) sont d'autres grands noms de la catégorie des -52kg.


Une confiance absolue

Malgré les énormes défis qui les attendent, les judoka*te*s helvètes ne tarissent pas d'éloges et ont une grande confiance réciproque. « Fabienne est bien sûr une très bonne Judokate. Je suis très heureux de pouvoir aller à Tokyo avec elle. Nous sommes dans le même club et nous nous entraînons ensemble depuis longtemps. Avec la médaille de bronze, elle a montré qu'elle est l'une des favorites. Une médaille à Tokyo ne serait donc pas présomptueuse pour Fabienne», déclare Nils Stump avec enthousiasme. Les éloges sont mutuels : « Je connais très bien Nils et je sais de quoi il est capable. Il a énormément progressé, surtout ces derniers temps. Je suis convaincue que si c'est un bon jour il peut aller loin, y compris remporter une médaille ! », conclut Fabienne.

 


 

Dernières nouvelles

JO : 5ème place pour Fabienne Kocher !

La judokate Fabienne Kocher a obtenu un diplôme olympique à Tokyo (JPN). Bien qu’elle ait manqué de ...

Championnats d'Europe M18

Le département du Sport de performance a séléctionné trois athlètes pour les championnats d'Europe ...

Tirage au sort olympique : tâches difficiles mais réalisables

La compétition pour les premiers combats des Jeux olympiques a été décidée. Qui les judokas suisses ...

«FTEM» : La voie de l'excellence

Le nouveau modèle «FTEM» a été développé grâce à la coopération entre les départements «Formation» ...


 

Autres nouvelles

Intro image
JO

JO : 5ème place pour Fabienne Kocher !

La judokate Fabienne Kocher a obtenu un diplôme olympique à Tokyo (JPN). Bien qu’elle ait manqué de peu une médaille, la Suissesse nous a offert de beaux moments de réussite, d'émotion et d'inspiration.


Intro image
U18

Championnats d'Europe M18

Le département du Sport de performance a séléctionné trois athlètes pour les championnats d'Europe M18 qui se dérouleront à Riga en Lettonie durant le courant du mois d'août.


Intro image
JO

Tirage au sort olympique : tâches difficiles mais réalisables

La compétition pour les premiers combats des Jeux olympiques a été décidée. Qui les judokas suisses vont affronter et ce que l'entraîneur national Aleksei Budolin a à dire sur le tirage au sort.


Intro image
JO

Judo LIVE aux JO

Informations sur les différentes options de streaming pendant les Jeux Olympiques de Tokyo.


Intro image
FTEM

«FTEM» : La voie de l'excellence

Le nouveau modèle «FTEM» a été développé grâce à la coopération entre les départements «Formation» et «Sport de performance». Il illustre le parcours d'un*e athlète de haut niveau. 


Intro image
U18

De l'or et du bronze pour les U18 à Bucarest (ROM)

Lors de la Coupe d'Europe U18, les jeunes judokas suisses ont une fois de plus brillé. Binta Ndiaye a remporté l'or dans la catégorie des -52kg et April Fohouo le bronze dans la catégorie des -70kg.


Intro image
J+S

Nouveautés au sein de J+S

Prolongation du droit d’activité des monitrices et moniteurs J+S


Intro image
JO

JO : entretien vidéo avec Nils Stump

Le 26 juillet, l'heure sera venue : Nils Stump combattra aux Jeux Olympiques de Tokyo (JPN). Dans la vidéo, le judoka parle de ses objectifs, ses adversaires et du potentiel de sa coéquipière Fabienne Kocher.