Handicap Sport, - Benar Baltisberger

Jonas Jenzer : « Je continuerai avec les compétitions internationales aussi longtemps que je serai en forme. »

image

Jonas Jenzer est le judoka sourd suisse avec le plus de succès. Il est alors grand temps de présenter son histoire et ses projets d’avenir…

image
Le chef de file en action : Jonas Jenzer (en blanc) | photo : Jonas Jenzer

Depuis plusieurs années, il est la figure centrale du judo suisse des sourds. Jonas Jenzer compte des nombreux grands succès internationaux des « Deaflympics » parmi les siens. Cela – une note marginale, mais d’autant plus intéressante – non seulement en judo, mais en même temps en snowboard. Pendant que ce mix exotique des deux disciplines le caractérise sur le plan du sport de performance, il est apprécié sur la scène du judo suisse pour sa personnalité ouverte et respectueuse. Malgré ses nombreux succès, il se caractérise par sa modestie et sa volonté d’apprendre – Quelqu’un qui a compris l’essence de l’esprit du judo…

Aujourd’hui porteur de dan, il a décidé de se mettre un judo-gi à l’âge de 11 ans en 1996. Pour la plus grande joie et l’enrichissement de la communauté du judo suisse, ce sport est devenu une partie décisive de sa vie. Grâce à son zèle et sa volonté d’obtenir des bons résultats, il s’est déjà place sur la plus haute marche du podium au championnat du monde des sourdes à Moscou en 2004. Ce succès a été suivi par une médaille d’argent au championnat du monde 2008 à Toulouse, une médaille de bronze aux Deaflympics 2009 (+ 5e place Deaflympics 2013) et le titre de champion d’Europe en 2015. Selon la phase, le judoka du JJJC Spiez s’entraîne actuellement deux à cinq fois par semaine en judo. S’ajoutent deux unités de musculation ainsi que un ou deux entraînements complémentaires comme du jogging, des randonnées ou du snowboard. Tout cela en ayant toujours le même objectif devant les yeux comme il nous l’a révélé dans l’interview…

Interview avec Jonas Jenzer

Jonas, en 2015 tu es devenu champion d’Europe en judo. Quel a été ton premier tournoi chez les sourdes ?
Je me souviens très bien de cela : c’était le championnat du monde à Moscou…

Comment est-ce venu ? Avec quelle organisation la fédération collabore-t-elle dans ce domaine ?
Lors de tous les engagements internationaux, je suis soutenu par la Fédération Sportive des Sourds de Suisse. Elle s’occupe de l’inscription, du voyage, du logement etc. Au niveau international, il y a l’Organisation Européenne du Sport des Sourdes et naturellement l’organisation Deaflympics.

Quels sont, à ton avis, les avantages et les inconvénients des judoka sourds ?
En judo, il y a en principe aucune différence avec les athlètes « non-sourds ». J’ai naturellement l’avantage de pouvoir participer à des compétitions avec des judoka « non-sourds » et aux tournois des judoka sourds. Quelquefois, il peut arriver que je ne sois pas au courant des dernières informations qui sont proclamés aux tournois. Mais ici en Suisse, beaucoup de gens me connaissent et m’aident toujours. Je suis très content de cela.

Quel est ton avis pour les athlètes de relève qui souhaitent marcher sur tes traces ?
Il est important de garder le plaisir lors de l’entraînement, tout en restant concentré. Les entraînements fournissent l’occasion d’essayer plein de choses sans toujours penser à vouloir gagner. La clé réside dans la répétition et dans la sensibilité. Il ne faut pas trop réfléchir pendant le combat.

Quels sont tes projets en judo ?
En été 2017, j’aimerais encore une fois me placer sur le podium lors des Deaflympics à Samsun (Turquie). Je continuerai avec les compétitions internationales aussi longtemps que je serai en forme.


 

Dernières nouvelles

Sélection pour les Championnats du Monde 2019

La commission de sélection de la FSJ a annoncé sa décision de sélection pour les prochains ...

De l’argent au Grand Prix pour Fabienne Kocher

La judoka Fabienne Kocher a décroché la deuxième place dans la catégorie -52kg au Grand Prix à ...


 

#swissjudo

 

Autres nouvelles

Intro image
Da

Ju-jitsu : Dan honorifique pour Santschi, Zürcher et Burch

À l’occasion du Swiss Ju-Jitsu Day 2019, un dan honorifique a été décerné à trois ju-jitsukas.


Intro image
CM 2019

Sélection pour les Championnats du Monde 2019

La commission de sélection de la FSJ a annoncé sa décision de sélection pour les prochains Championnats du Monde qui se dérouleront à Tokyo.


Intro image
Universiade

Universiade : rétrospective avec Olivier Schaffter

Les deux judokas Manon Monnard et Gioia Vetterli ont été en lice à l’Universiade 2019. Le coach Olivier Schaffter fait un résumé de la compétition.


Intro image
FSJ Clubs

Demande d'admission : Budo Schools Ahita

Le club suivant propose la demande d'admission à la FSJ :


Intro image
GP Budapest

De l’argent au Grand Prix pour Fabienne Kocher

La judoka Fabienne Kocher a décroché la deuxième place dans la catégorie -52kg au Grand Prix à Budapest (HUN).


Intro image
Sport de performance

Cadre national suisse : après Alicante, ils sont prêts pour Budapest

L’équipe nationale suisse s’est entraînée pendant une semaine au camp d’entraînement international à Alicante (ESP). Prochainement sur le programme : le Grand Prix à Budapest (HUN).


Intro image
FSJ clubs

Demande d'admission : Judo Club Estavayer

Le club suivant propose la demande d'admission à la FSJ :


Intro image
Chef Sport de performance

Le chef du sport de performance communique (juillet 2019)

Le chef du sport de performance informe sur la sélection pour les EYOF à Bakou (AZE) et sur l'organisation et la structure du département.