CSI, - Benar Baltisberger

CSI : Un week-end excellent à Neuchâtel

image

En passant en revue les Championnats suisses individuels (CSI) 2017 à Neuchâtel, nous nous remémorons d’un week-end de tournoi bien réussi. Nous sommes devenus témoins non seulement de combats captivants, mais aussi de quelques surprises.

image
Il a maîtrisé la situation et sa concurrence le samedi : Timon Allemann. | FSJ / Pierre De Pascale

Pour la deuxième année consécutive, les Championnats suisses individuels ont eu lieu à Neuchâtel. Ce tournoi final de 2017 a été un succès à maints égards : les supporteurs sont devenus témoins de combats captivants et divertissants, des athlètes performants sont rentrés avec leurs médailles bien méritées et les organisateurs se sont montrés tout contents après le bon déroulement de la compétition.


Des surprises chez l’élite le samedi

Les premiers combats au programme du CSI 2017 étaient comme d’habitude ceux des catégories des Master (+30) et de la relève. Les hommes de l’U18 se sont avérés convaincants avec des duels fair-play et leur force mentale considérable qui se faisait remarquer sur leurs visages lorsqu’ils se sont salués avant la compétition. Jusqu’à la dernière rencontre lors des combats finales, il était clair que les athlètes n’allaient pas se faire des cadeaux. Des favoris renommés comme Loan Celikbilek (-55kg), Adam Batsiev (-60kg) et Matias Napoli (-73kg) ont assumé leur rôle de favori en décrochant la médaille d’or.

Après la relève, c’était parti pour les catégories de l’élite, qui étaient au centre d’attention le samedi. Des noms comme Tschopp, Amaron, Grossklaus, Stump, Matt, Moser ou Imala étaient prometteurs d’une compétition captivante. En effet, quelques combats du tour préliminaire se sont avérés être des rencontres très sévères qui auraient été digne d’une finale. Dans la catégorie -57kg, Emilie Amaron s’est imposée face à Evelyne Tschopp – qui s’est présentée en compétition à ce CSI dans une catégorie de poids plus haute que dans celle qu’elle combat d’habitude au niveau international – et a finalement remporté la médaille d’or. Les catégories des hommes -73kg, -81kg et +90kg se plaçaient également sous le signe d’une relève directe de la garde : Naïm Matt (-73kg) est sorti vainqueur du duel contre Nils Stump et Otto Imala a détrôné le multiple champion des poids lourds, Patrik Moser. Finalement, Dominik Sommer a aussi été contraint à céder la plus haute place du podium dans la catégorie -81kg à Timo Allemann.


La revanche du dimanche

Pris en compte que plusieurs athlètes de l’U21 avaient déjà influé ou même dominé les catégories de l’élite le samedi, le deuxième jour de compétition du CSI 2017 offrait encore beaucoup de suspense. Après que les femmes de l’U18 s’étaient disputés les places sur le podium, les juniors (U21) se sont mis en place pour les duels de la dernière catégorie d’âge. Avant tout, il faudra mentionner la catégorie U21 -73kg, qui a peut-être encore une fois redoublé le niveau de performance comparé au jour précédent. De nouveau, les vedettes de la relève Naïm Matt et Nils Stump – les deux avec des succès sur le plan international – se sont affrontés lors des tours préliminaires. Ce dernier, qui s’était encore incliné le jour précédent, a réussi sa revanche et plus tard, il est parvenu à défendre son titre après un combat captivant contre Kristian Nikollbibaj. Chez les poids légers, Raphael Erne a confirmé sa pleine forme ce week-end. Après avoir gagné de l’or chez l’élite, l’athlète du Budokan Zürich a renchéri sur son triomphe le dimanche en gagnant le tire chez l’U21. Un autre titre en double a été décroché le dimanche par l’athlète Manon Monnard, athlète avec des succès sur le plan international : elle a pris le dessus dans la catégorie de poids -52 non seulement chez l’U18, mais aussi chez l’U21 et remporte deux fois une médaille d’or bien méritée.

Nous félicitions tous les athlètes de leur engagement pendant ce week-end et remercions toutes personnes impliquées de ces championnats 2017 passionnants.


 

Dernières nouvelles

Les réseaux sociaux : il y a toujours quelque chose qui se passe

Des nouvelles, des photos, des vidéos : dans les réseaux sociaux, il y a toujours quelque chose à ...

Documents types pour les clubs et les écoles

La première impression compte ! Il est important de créer un souvenir positif lors des ...


 

Instagram #swissjudo

 

Autres nouvelles

Intro image
Social Media

Les réseaux sociaux : il y a toujours quelque chose qui se passe

Des nouvelles, des photos, des vidéos : dans les réseaux sociaux, il y a toujours quelque chose à découvrir…


Intro image
FSJ Membres

Documents types pour les clubs et les écoles

La première impression compte ! Il est important de créer un souvenir positif lors des entraînements d'essai. D'une part, cela est fait par des entraîneurs bien formés – d'autre part, un beau geste d'accueil peut faire une grande différence.


Intro image
Covid19

Application « SwissCovid »

Prévenons ensemble une deuxième vague de coronavirus grâce au traçage des contacts et à l’application SwissCovid.


Intro image
Sport de performance

Le Chef du Sport de Performance communique

Un pas de plus vers un retour à la compétition.


Intro image
Swiss Olympic

Concept de protection modèle actualisé

La Fédération Suisse de Judo & Ju-Jitsu (FSJ) informe sur le concept de protection actualisé et le nouveau graphique de protection de Swiss Olympic


Intro image
FSJ Clubs

Prix pour les clubs et les écoles les plus actifs

Tirage au sort des prix pour les clubs/écoles les plus actifs en termes d'augmentation du volume de licences par an à partir du 31.12.


Intro image
FSJ Comité

« Merci beaucoup et à bientôt »

Mandat 2016-2020 : Rétrospective et remerciements du Comité de la FSJ


Intro image
FSJ

Résultats de l'Assemblée des Délégués 2020

Les clubs et écoles de la FSJ ont voté et le comité pour la période 2020 – 2024 a été déterminé. Sergei Aschwanden est le nouveau président de la fédération.