Grand Prix Havanna, - Olivier Remy / L'Esprit du Judo

Ciril Grossklaus, en bronze à Cuba !

image

Troisième du Grand Prix de Cuba 2016, c’est une magnifique performance qu’a réussi le combattant du JC Brugg, une compétition de référence pour lui, à classer au même niveau que sa troisième place en 2014 au Grand Chelem d’Abou Dhabi

image

 Pour la délégation suisse, la réussite avait été annoncée deux jours plus tôt, le vendredi 22 janvier pour le premier jour de la compétition, par le bon parcours réalisé déjà par Evelyne Tschopp en -52 kg. Malgré un yuko contre elle rapidement dans le combat, elle a dominé une Argentine au sol au premier tour, avant de marquer un fort ippon au corps à corps à l’Espagnole Laura Gomez, une combattante dangereuse notamment au sol, qui était encore il y a peu dans les vingt meilleures mondiales de la catégorie. Battue au troisième tour par l’Allemande Kraeh, n°8 mondiale, elle ratait l’occasion de faire elle aussi une grand performance en tombant en repêchage face à Gretel Romero, une combattante cubaine très motivée devant son public (classée à une modeste 61e place mondiale, mais c’est peu significatif car les Cubaines sortent rarement en tournoi) laquelle lui mettait au départ beaucoup de pression physique et marquait deux yuko et un waza-ari avec ses féroces o-uchi-gari. Evelyne Tschopp renversait pourtant le cours du combat en contrant pour ippon… une marque malheureusement ramenée à waza-ari. Et c’est finalement Gretel Romero qui avait le mot de la fin, elle aussi sur un contre.
Dans cette première journée, Emilie Amaron (-57 kg) perdait son premier combat contre l’ancienne Brésilienne désormais israélienne Camilla Minakawa par une technique enchaînée en osae-komi et Ludovic Chammartin, après une victoire difficile contre le Vénézuélien Javier Guedez, s’inclinait au second tour face au Tchèque Pavel Petrikov. Le combat était bien mené par le Suisse, peu en danger sur les attaques directes de son adversaire, 34e mondial, mais alors qu’il menait dans la dernière minute par un shido, Chammartin se faisait contrer une première fois une attaque d’épaule un peu faible, puis une seconde fois sur le o-soto-gari de la dernière chance. C’est la seconde fois de suite en trois rencontres que Petrikov domine le combattant du JC Romont qui doit donc trouver une solution.

Une attitude de leader

Il restait donc l’engagé du troisième jour, le -90 kg de 24 ans, Ciril Grossklaus, dont la dernière apparition internationale remontait au Grand Chelem de Tokyo 2015. Manifestement en forme, le Suisse commençait par martyriser l’Ouzbek Sherali Juraev par sa mobilité et sa garde classique au revers, l’amenant à trois pénalités avant de lui placer un splendide seoi-nage, mal récompensé par un yuko. Une très belle entrée en matière contre un combattant mieux classé que lui de quelques places (22e mondial). C’est le 21e au classement mondial qui venait ensuite, le Suédois Joakim Dvarby, un longiligne puissant et défensif, avec un judo tactique difficile à combattre. Le Suédois commençait par obtenir des pénalités en sa faveur, et même si le combat devenait de plus en plus compliqué pour lui, allait s’en sortir victorieux à quelques secondes de la fin... Mais dans la dernière séquence, alors qu’il se lançait dans une ultime fausse attaque en seoi-nage, se faisait contrer pour waza-ari par son adversaire suisse !
Cinquième mondial, le Hongrois Toth trouva la faille une fois, pour un waza-ari décisif en quart de finale avec un arraché de face. Mais Ciril Grossklaus finissait sa journée avec la même volonté et le même niveau de performance que sur ses premiers tours, affichant une attitude de leader. Il épuisait par son judo élégant de plus en plus efficace le Russe Voprosov, 14e mondial, qui ne pouvait pas lui placer son formidable balayage et s’inclinait contre lui pour la deuxième fois en cinq rencontres. Il concluait pour la médaille avec autorité et sobriété, un seul petit shido, mais décisif, face à l’Ukrainien Nabhali. En revenant de Cuba avec cent-vingt nouveaux points, Ciril Grossklaus se prépare à entrer bientôt dans les vingt premiers mondiaux et il affirme surtout par cette médaille une véritable crédibilité d’outsider en vue d’une médaille olympique.


 

Dernières nouvelles

Sélection pour les Championnats du Monde 2019

La commission de sélection de la FSJ a annoncé sa décision de sélection pour les prochains ...

De l’argent au Grand Prix pour Fabienne Kocher

La judoka Fabienne Kocher a décroché la deuxième place dans la catégorie -52kg au Grand Prix à ...


 

#swissjudo

 

Autres nouvelles

Intro image
Da

Ju-jitsu : Dan honorifique pour Santschi, Zürcher et Burch

À l’occasion du Swiss Ju-Jitsu Day 2019, un dan honorifique a été décerné à trois ju-jitsukas.


Intro image
CM 2019

Sélection pour les Championnats du Monde 2019

La commission de sélection de la FSJ a annoncé sa décision de sélection pour les prochains Championnats du Monde qui se dérouleront à Tokyo.


Intro image
Universiade

Universiade : rétrospective avec Olivier Schaffter

Les deux judokas Manon Monnard et Gioia Vetterli ont été en lice à l’Universiade 2019. Le coach Olivier Schaffter fait un résumé de la compétition.


Intro image
FSJ Clubs

Demande d'admission : Budo Schools Ahita

Le club suivant propose la demande d'admission à la FSJ :


Intro image
GP Budapest

De l’argent au Grand Prix pour Fabienne Kocher

La judoka Fabienne Kocher a décroché la deuxième place dans la catégorie -52kg au Grand Prix à Budapest (HUN).


Intro image
Sport de performance

Cadre national suisse : après Alicante, ils sont prêts pour Budapest

L’équipe nationale suisse s’est entraînée pendant une semaine au camp d’entraînement international à Alicante (ESP). Prochainement sur le programme : le Grand Prix à Budapest (HUN).


Intro image
FSJ clubs

Demande d'admission : Judo Club Estavayer

Le club suivant propose la demande d'admission à la FSJ :


Intro image
Chef Sport de performance

Le chef du sport de performance communique (juillet 2019)

Le chef du sport de performance informe sur la sélection pour les EYOF à Bakou (AZE) et sur l'organisation et la structure du département.