CM, - Benar Baltisberger

Binta Ndiaye : «La préparation est le facteur le plus important»

image

Le 7 octobre, Binta Ndiaye (-52kg) combattra aux Championnats du Monde Elite à Tashkent (UZB). Malgré son jeune âge, l'athlète est confiante et se réjouit de son entrée en lice.

image

Si l'on se réfère à ses résultats dans les catégories U18 et U21, Binta Ndiaye fait partie des plus grands talents de la relève du judo suisse. Mais au fond, elle n'est arrivée qu'en 2022 dans la catégorie d'âge des moins de 21 ans – elle va maintenant pouvoir se mesurer aux Elites lors des prochains Championnats du Monde.

En 2021, Binta Ndiaye a remporté une médaille aux Championnats du Monde U21 en tant qu'athlète U18 - alors pourquoi pas en tant que Junior aux Championnats du Monde Elite ? La modeste athlète du Judo Kwaï Lausanne est consciente de son jeune âge et du fait qu'elle devra faire face à une concurrence nettement plus âgée à Tashkent. Mais Binta se réjouit de ce défi et aborde cette compétition pleine d'ambitions, comme elle nous le confie :

Pourquoi te réjouis-tu particulièrement des Championnats du Monde ?

«Je me réjouis, car c’est mes premiers Championnats du Monde Elite, c’est une étape importante pour moi. Je serai l’une des plus jeunes (17 ans), comme je suis encore dans ma première année Junior, mais cela ne m’empêche pas d’être ambitieuse. J’ai hâte de pouvoir me mesurer aux judokates les plus fortes de ma catégorie.»

Quel résultat ou tournoi te donne confiance en toi ?

«J’ai obtenu de bons résultats chez les Juniors en Coupe d’Europe et aux Championnats du Monde U21 et aussi chez les Elites avec deux médailles en European Open. Je n’ai pas encore obtenu de bons résultats en Grand Prix ou Grand Slam, mais j’ai confiance en mes chances d'y parvenir. Selon moi, une bonne préparation est un facteur plus important que mes résultats pour me permettre d’arriver confiante le jour J.»

Quelle est ta confiance en l'équipe suisse ?

«Je pense que l’équipe suisse a un gros potentiel. C’est une équipe avec des athlètes expérimentés, mais aussi des jeunes talents. Je pense qu’on a eu une très bonne préparation avec des compétitions et plusieurs stages d’entraînement à l’étranger et également de nombreuses séances d'entraînement en Suisse.»

Que se passera-t-il pour toi après ces Championnats du Monde ?

«Après les Championnats du Monde, je ferai le point avec mon entraîneur de ce qui a bien fonctionné et de ce que je dois encore améliorer. Ensuite je me préparerai pour le prochain tournoi qui est le Grand Slam d’Abu Dhabi.»



Avec Freddy Waizenegger (-66kg) et Fabienne Kocher (-52kg), Binta Ndiaye défendra les couleurs suisses le vendredi 7 octobre. Nous sommes curieux de voir si Binta parviendra à renverser ses concurrentes grâce à son Tai-Otoshi.