CM, - Benar Baltisberger

Championnats du monde / Jour 2 : élimination précoce pour les Suisses

image

Le deuxième jour des championnats du monde à Tachkent (UZB), les judokas suisses n'ont pas réussi à se frayer un chemin vers la tête du classement. Freddy Waizenegger (-66kg) et Binta Ndiaye (-52kg) ont remporté chacun une victoire.

image
Le côté impitoyable du sport : Fabienne Kocher a dû accepter une défaite précoce. | Archives FSJ

L'entrée en matière a été difficile pour les athlètes suisses aux championnats du monde. Le deuxième jour à Tachkent, les deux combattantes de 52kg Fabienne Kocher et Binta Ndiaye, ainsi que Freddy Waizenegger (-66kg) étaient en lice. Des tirages au sort difficiles d'une part, mais aussi le manque de chance en compétition d'autre part, ont empêché ce jour-là d'aller plus loin dans les premiers rangs.

Freddy Waizenegger a fait un bon combat et a ainsi réussi ses débuts aux championnats du monde. Dans son duel contre Ismael Alhassane (NGR), le Suisse a toujours eu le dessus, a contrôlé la compétition et s'est imposé à la fin avec un tomoe-nage remarquable.

Avec Orkhan Safarov, le numéro 7 mondial d'Azerbaïdjan, Freddy s'attendait à une nette augmentation du niveau de la compétition. Mais le Suisse a fait mieux que bien se vendre, menant même au niveau des points de pénalité jusqu'à la fin du combat. Il ne manquait pas grand-chose au golden score, le seoi-nage du Suisse a fait l'objet de discussions, mais finalement, il n'y a pas eu de score. Le dernier mot est revenu à Safarov qui s'est imposé de justesse sur un contre.

Les débuts de Binta Ndiaye, 17 ans, ont également été réussis. Dans un combat acharné contre Mammadaliyeva, la Suissesse a démontré son esprit de combat. Et l'habileté technique était aussi de son côté exactement une seconde avant la fin du temps de combat. Grâce à un changement de direction, Binta a réussi à marquer un point avec son O-uchi-gari. La progression au deuxième tour allait être une tâche herculéenne face à l'adversaire Amandin Buchard (FRA), numéro 2 mondiale et vice-championne olympique. Binta a montré un duel solide et n'a pas laissé passer ses chances d'actions offensives. Buchard a fini par marquer deux fois par waza-ari. La judoka du JK Lausanne a dû s'avouer vaincue.

En face, Fabienne Kocher n'a pas eu de chance aujourd'hui. Dès la première action, où Fabienne s'est lancée dans une contre-attaque, les juges ont examiné la situation rétrospectivement. La décision a été un "ippon" contre la Suissesse - une élimination amère pour une favorite à la médaille.