CM 2021, - Benar Baltisberger

Stump avant les CM : «Peu importe l'adversaire»

image

Le judoka Nils Stump attend avec impatience les prochains championnats du monde. Dans une interview, le jeune homme de 24 ans nous en dit un peu plus sur ses adversaires, sa technique préférée ou bien encore ses rituels d'avant-combat.

image
Sans peur face aux obstacles : Nils Stump a battu le champion olympique Basile (ITA) lors des CE 2021 | FSJ/ Paco Lozano.

Que ce soit dans la catégorie relève ou bien désormais celle de l'élite : Nils Stump semble savoir comment vaincre de redoutables adversaires et remporter de belles médailles. Les succès remportés cette année au CE au Portugal aux niveaux U21, U23 et élite, en sont la preuve. Au niveau du Grand Slam, Nils a assuré en 2020 avec l'argent à Budapest (HUN) ainsi qu'avec deux médailles de Grand Prix.

Les derniers championnats européens ont révélé qu'il faut aussi compter sur Nils lors des championnats du monde. Mais comment ce judoka discret se situe-t-il dans le panorama de la fameuse catégorie des -73kg ?
 

Orujov, Margelidon, Gjakova, Macias, Ciloglu, Basile, Shavdatuashvili... De grands noms dans la catégorie des -73kg - que tu as déjà rencontré, tu as même battu beaucoup d'entre eux. Quel sentiment cela te donne-t-il avant un CM ?

«Je suis confiant et je me réjouis vraiment de ce CM. Je sais que si je suis dans un bon jour, je pourrais même battre les favoris.»
 

Quel adversaire aimerais-tu rencontrer en finale ? Pourquoi ?

«Si j'arrive en finale, l'essentiel pour moi est de gagner l'or. Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour atteindre cet objectif. Peu importe l'adversaire.»
 

Avec quel adversaire te sens-tu personnellement le moins à l'aise ? Pourquoi ?

«Il y a toujours ceux qui vous conviennent plus ou moins. Personnellement, je n'aime pas spécialement me battre contre des judokas qui ont un style peu conventionnel. Mais au final, il faut être capable de battre n'importe qui si l'on veut progresser.»
 

Avant les combats, tu lèves tes bras en l'air - le signe que tu es prêt. As-tu d'autres rituels avant de fouler le tapis ?

«Avant d'entrer en action, je me tapote toujours de la tête aux pieds pour m'assurer d'être prêt. En dehors de ça, je n'ai pas de rituels particuliers.»
 

Debout, au sol, des techniques de toutes sortes et dans toutes les directions : ton répertoire est varié. As-tu malgré tout une technique préférée ?

«C'est justement la richesse de la variation et la variété qui fait le judo ! C'est pourquoi j'aime les techniques différentes. Mais si je devais choisir, Uchi-mata serait probablement une de mes techniques préférées.»
 

Quelle est la prochaine étape pour toi immédiatement après les CM ?

«Je pense que je vais d'abord faire une pause de quelques jours pour récupérer. Mais il ne reste pas tant de temps que ça. J'enchainerai donc rapidement avec la préparation pour Tokyo.»