JO, - Benar Baltisberger

Tirage au sort olympique : tâches difficiles mais réalisables

image

La compétition pour les premiers combats des Jeux olympiques a été décidée. Qui les judokas suisses vont affronter et ce que l'entraîneur national Aleksei Budolin a à dire sur le tirage au sort.

image
Calme et confiant : l'entraîneur Alex Budolin (à droite) avant le grand événement.
  • 25.07 / à partir de 04:00 → Fabienne Kocher (SUI) vs. Ana Perez Box (ESP)
  • 26.07 / de 04:00 → Nils Stump (SUI) vs. [Vainqueur de Gjakova (KOS) vs. Ayash (YEM)]

→ Aperçu du tirage

Les Jeux olympiques sont inégalés en termes de prestige dans le sport - et le judo ne fait pas exception. Seuls les meilleurs athlètes sont en lice pour les médailles. La seule question avant le tirage au sort est donc de savoir quel judoka de haut niveau se rencontrera finalement au tour de départ. «Avant tout, le tirage au sort nous donne simplement des informations», déclare l'entraîneur Aleksei sans ambages.

Fabienne Kocher affrontera l'espagnole Ana Perez Box dans le premier match. Elle n'est pas une inconnue pour la suissesse. En demi-finale du championnat du monde, Fabienne s'est inclinée face au numéro 6 mondial en golden score. Mais la tâche est réalisable, après tout, le combat a été équilibré pendant de longues périodes, et à la fin, une négligence a causé sa perte. «Fabienne avait très bien combattu à Budapest, mais a commis des erreurs dans le golden score. La stratégie est donc de le faire sans erreur cette fois-ci», analyse le coach avec détermination.

Nils Stump ne s'attend pas non plus à un tableau facile. Mais Budolin relativise : «Un tirage au sort est difficile quand on n'est pas préparé». Par ces mots, il met beaucoup de confiance dans les capacités de son athlète. «Nils a montré qu'il est prêt à affronter n'importe qui dans sa catégorie de poids». Dans cet esprit, ou selon les propres mots de Stump, nous disons avec confiance : nous prenons les choses comme elles viennent !

Fabienne et Nils sont impatients de participer à la compétition, tout comme Aleksei lui-même : «Pour moi, les Jeux olympiques sont une grande fête ! Nous sommes impatients de voir les combats. Nous irons dans la salle et sur le tatami comme une équipe – nous donnerons tout pour gagner !»