Jeux Olympique, - Benar Baltisberger

Evelyne Tschopp: «Je croyais en moi... »

image

Après une victoire sur la médaillée de bronze des JO 2012, Priscilla Gneto (FRA), Evelyne Tschopp a été éliminée en huitième de finale face à la future championne olympique Kelmendi (KOS).

Video: Gegnerin übermächtig: Tschopp in Runde 2 gestoppt

Après le tirage au sort, Evelyne Tschopp s’est retrouvée dans l’un des pools les plus difficiles. « Le tirage au sort n’a pas vraiment été en ma faveur », confirme-t-elle à l’issue du combat. Malgré tout, la judoka âgée de 25 ans a donné le meilleur d’elle-même face à un tel défi. Sa volonté lui a tout de même permise de connaître un petit succès…

1er combat: Tschopp vs. Gneto (FRA)

Le premier combat s’est révélé être un défi pour le moins herculéen. En effet, la Suissesse a eu pour adversaire la Française Gneto, médaillée de bronze des JO de Londres. Malgré tout, Evelyne Tschopp s’est manifestement réjoui pour le combat qui l’attendait. Par le passé, la Suissesse a prouvé qu’elle est une judoka qu’aucune adversaire ne peut totalement dominer d’entrée de jeu, car Evelyne est capable de renverser la situation en toute circonstance, et ce jusqu’à la dernière seconde d’un combat.
Gneto était donc elle aussi sous pression. Fidèle à elle-même, Tschopp a donc été combattive à chaque occasion et ce jusqu’en fin de combat. Evelyne Tschopp était forte dès le début du combat – tout comme la Française, qui a un montré de fortes prises d’attaque et a tenté de s’imposer. La Suissesse a pourtant tenu bon et ne s’est pas laissé abattre. Et ce même pas après que Gneto ait utilisé l’une de ses spécialités, un « Sode-Tsuri-Komi-Goshi », avec laquelle elle est déjà parvenue à marquer des points sur Tschopp par le passé. L’athlète de Muttenz a paré l’attaque, elle voulait poursuivre – et c’est alors que tout a basculé ! Lors de cette séquence, Gneto s’est servie de son épaule, respectivement de son bras afin de bloquer la jambe d’Evelyne Tschopp. Selon le règlement en vigueur, une telle prise n’est pas autorisée et implique d’office une disqualification. Après s’être brièvement concertés, la décision des arbitres était très clair : « Hansokumake » (= disqualification) pour la Française – la victoire est donc revenue à la Suissesse. Gneto était certaine de se trouver déjà en compétition au sol, mais Evelyne Tschopp a tout fait juste en montrant qu’elle était encore en position droite, ce qui signifie qu’elle pouvait encore marquer des points debout.

2e combat : Tschopp vs. Kelmendi (KOS)

Lors du deuxième combat, avec une adversaire telle que la Kosovar Majlinda Kelmendi, une tâche encore plus difficile attendait Evelyn Tschopp. La double Championne du monde Kelmendi est dans la catégorie de poids -52 kg, la dominatrice absolue de ces dernières années. Nous nous sommes souvenus du Grand Slam 2015 de Paris, lorsque Tschopp a été stoppée en finale – justement par Majlinda Kelmendi – et ce malgré une bonne entrée en matière. Peu de temps après, les deux judokas se sont à nouveau affrontées lors des huitièmes de finale du Grand Slam d’Abu Dhabi. Pour Kelmendi, la tâche s’est révélée être ardue, car Tschopp était dominante en début de combat et a même mené durant un moment, même si finalement elle n’est pas parvenue à remporter la victoire. Laisser place à l’espoir de ce huitième de finale à Rio n’était donc pas présomptueux : Evelyne Tschopp avait ses chances. Mais Kelmendi avait d’autres plans pour elle. Après une difficile phase de « Kumi-Kata » (= prise d’attaque), Kelmendi fit un « Uchi-mata », une projection à l’aide de l’intérieur de la cuisse. Et cette attaque s’est révélée être puissante – malheureusement bien trop pour la Suissesse. Kelmendi remporta alors la victoire en marquant un Ippon. Lors des combats suivants, la Kosovare n’a également rien laissé passer et fut couronnée championne olympique – d’un point de vue sportif, il faut reconnaître que cette victoire est bien méritée.

Réaction d‘Evelyne Tschopp :

« C’est dommage d’avoir été éliminée de la sorte, car je croyais en moi et je pensais avoir quand même une chance de pouvoir m’imposer face à des athlètes aussi fortes. Evidemment, c’est vraiment la poisse d’être tombée d’entrée de jeu sur les numéros deux et un… ».


 


Top News

Bilder und Resultate vom «Ranking Weinfelden»

Am vergangenen Wochenende fand der erfolgreiche Turnierevent in Weinfelden statt.

Vorinformationen für die SEM

Die Schweizereinzelmeisterschaften finden am 16. / 17. November in Magglingen statt. Im Vorfeld ...


 

#swissjudo

 

News:

Intro image
EC Bratislava

Dreimal Bronze in Bratislava (SVK)

Carina Hildbrand, Larissa Csatari und Timo Alleman gewinnen beim Europacup in Bratislava die Bronzemedaille. 


Intro image
Veteranen

Veteranen: Gold für Gilbert Pantillon in Follonica (ITA)

Drei Schweizer Veteranen Judoka nahmen am Samstag, 7. September, beim internationalen Turnier in Follonica teil. 


Intro image
Ranking

Bilder und Resultate vom «Ranking Weinfelden»

Am vergangenen Wochenende fand der erfolgreiche Turnierevent in Weinfelden statt.


Intro image
Meisterschaften

Vorinformationen für die SEM

Die Schweizereinzelmeisterschaften finden am 16. / 17. November in Magglingen statt. Im Vorfeld gibt es nachfolgende Informationen zu berücksichtigen.


Intro image
Leistungssport

Der Chef Leistungssport kommuniziert (September 19)

Chef Leistungssport Dominique Hischier informiert über den neuen NLZ Academy Coach sowie über die offizielle Eröffnung des NLZ Westschweiz.


Intro image
KPT

KPT Wettbwerb

Profitieren Sie nicht nur von 10% Rabatt auf unseren Zusatzversicherungen, sondern nehmen Sie jetzt am Wettbewerb teil und gewinnen Sie einen von drei Reisegutscheinen im Wert von CHF 5'000.00

→ Zum Wettbewerb


Intro image
WM 2019

Rückblick zur WM 2019 in Tokio

Coach Giorgio Vismara, Athlet Ciril Grossklaus und Chef Leistungssport Dominique Hischier geben einen Rückblick zur Judo WM 2019 in Tokio (JPN).


Intro image
WM

WM: Zwei Siege für Grossklaus

Judoka Ciril Grossklaus (-90kg) erkämpfte sich zwei Siege bei der Weltmeisterschaft in Tokio. Im Achtelfinale scheitert er am Schweden Marcus Nyman.